Mon obsession

Ce matin, j’ai fait une grande réalisation.

Tout le monde a une obsession. Certains veulent un compte Instagram populaire et approuvé par le plus de personnes possibles. D’autres veulent des abdominaux définis et ils ne le seront jamais assez. Certains orientent toute leur vie autour de leur carrière.

Moi, j’ai réalisé que j’aime le contrôle. Le contrôle de ma vie, de mes relations, de mon destin, de mes finances, de mon emploi, etc.

Si je perds ce contrôle, je ne vais pas bien. Je stresse. J’angoisse même. Tout s’arrête autour de moi tant que je n’ai pas retrouver ce contrôle. Je fais des listes. De TOUT. Je planifie ma vie. Littéralement, je sors mon planner (J’ai pas un agenda, j’ai un planner évidemment.) et je planifie les prochaines heures, les prochains jours, les prochaines semaines, les prochains mois. Je planifie même les prochaines années. Quand je sens que mon plan est clair et que je comprends que je vais me sortir de cette impasse, je retrouve mon calme.

Mais quand je perds le contrôle sur plusieurs aspects de ma vie. Quand je n’arrive pas à planifier, parce qu’il y a trop de si et de mais. Quand je n’arrive plus à voir quel est le plan ou pourquoi c’était ça le plan déjà? C’est là que je ne vais pas bien. Vraiment pas bien.

Et ce qui est difficile depuis les dernières années, c’est que le programme de danse que j’essaie de compléter est le milieu parfait pour me faire perdre le contrôle.

1. Je dois être à l’école à temps plein, donc je travaille moins, donc j’ai des difficultés financières, donc je demande de l’aide, donc je m’endette…

2. Je dois être à l’école à temps plein, donc j’ai moins de temps pour moi, moins de temps pour entretenir mes relations, moins de temps pour mes autres projets qui m’apporte une bien plus grande motivation…

C’est là que tout me paraît flou. C’est là que je cherche des solutions. Et la solution la plus simple depuis le début, c’est de lâcher. Abandonner.

Je l’ai fait. 2 fois.

Mais là, je vois bien que ce n’est pas la bonne solution, que ce n’est pas celle qui m’apporte du bonheur ou qui m’amène où j’ai envie d’aller.

Alors, au lieu de tout planifier, je vais avancer un pas devant l’autre. Une chose à la fois. Me concentrer sur un seul objectif dans ma journée. Je me lève le matin, je me rappelle mon objectif de la journée que j’aurai choisi la veille et je me concentre sur celui-ci. Et c’est tout. Je ne pense à rien d’autre. Ça ne me sert à rien d’essayer de tout régler en même temps, puisque je n’y arrive pas dans ces conditions. Alors, si je n’ai qu’une seule chose à faire, qu’une seule demande envers moi-même, ça ne devrait pas sembler être trop impossible à réaliser.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s